mercredi, mai 16, 2007

Filles et autres

J'ai essayé d'écrire quelques lignes sur les filles. Impossible. Entre tomber dans une marmite de praline, et ne dire que des banalités déjà écrite, dites, hurlées, chantées, mon coeur balance. Comme mes anciens démons, qui me font pencher entre une variation et l'autre, je rêve au féminin. Je relègue le tout au rang de chimère, mes yeux pourtant parfois se perdent, je me surprend à les aimer. J'aime les filles, j'aime les garçons, mais ce n'est pas pareil, et ne correspond à rien de connu ni à rien d'inventé. Simple frustration chromosomique, le monde auait-il une couleur différente avec un pénis entre les cuisses?
Je les aime, je crois, toutes, et toutes de manière différente. Pour tout ce qu'elles ont que les autres n'ont pas, pour le parfum qu'elles dégagent, pour les p'tits défauts et le reste.

Avec un pénis entre les cuisses, je passerais pour un macho lover à tendance chaud lapin salaud.




Pensée du jour: Dieu me pardonne mes pecheresses mais si discrètes variantes.
Météo: Vent d'Ouest

4 commentaires:

cynthia a dit…

moi aussi je t'aime ma belle^^

catapute a dit…

hahaha !! :-D
mais qui te dis dis que tu passe pas déjà pour un pervers salaud!!

:D

Claire a dit…

Boh, et la "petite demoiselle" alors?

Kiki Con a dit…

Cynthia> =)

Catapute> avec toi c'est différent, Cathapute-La-Sublime. Tu fais partie de mon harem de fantasmes officiels :p (hum meuhnonblague)

Claire> toujours là ^^